• Première fanfiction ! Nouveau Loup. Chap 1

    Nouveau Loup, chapitre 1 : Nouveau moi.

     

    Résumé : Stiles arrive à Forks pour une année normale, mais rencontre Jacob et les Cullen. Comment la meute de Beacon Hills quand, pour retrouver l'humain hyperactif, ils vont le trouver entourer de loups qu'ils ne connaissent pas et qui, de surcroit, agissent comme si Stiles était un des leurs ? Stiles est à la meute de Beacon Hills et à elle seule !

    Disclamer : Teen Wolf, Twilight, leurs personnages, leurs univers, rien n'est à moi TT_TT

    Rating : K (tous public)

     

    Stiles se garait sur le parking de son nouveau lycée quand son téléphone sonna :

    - Allô ?

    - Stiles ? C'est moi, tu es bien arrivé ? pas de problèmes "spéciaux" ?

    (A cette phrase, les Cullen ainsi que Jacob qui était là pour accompagner Renesmée, se figèrent et tendirent l'oreille)

    - Oui 'pa ! Pas de problèmes tout court en fait. Je vais bien.

    - Tu es sûr de t'intégrer ? tu sais très bien que tu n'es pas l'adolescent lambda qu'ils s'attendent à accueillir.

    - Je sais 'pa, mais je vais pas me faire remarquer et tout va bien se passer. Je suis parti de Beacon Hills, pour redevenir un ado normal, justement. Alors ne t'inquiète, je vais m'intégrer. Je vais être le petit nouveau asocial et je vais vite me faire oublier. De toute façon, il ne me reste plus qu'une année avant de finir le lycée. Après je pars et je me construit une vie au Japon.Tu sais que je saurais me débrouiller. Ne t'inquiète pas.

    - Ok. Juste, ne cours pas dans la forêt ici, il y a des "animaux sauvages" qui attaquent des passants.

    (On entendait très bien les guillemets dans sa voix)

    - Mais papa ! Tu sais très bien que je ne peux pas m'arrêter, c'est comme si tu me demandais d'arrêter de respirer, c'est impossible ! Courir à travers les bois ça me défoule, après je me sens léger. Sentir le vent te caresser le visage, entendre les feuilles mortes sous tes pas, voir les animaux vire en parfaite harmonie les uns avec les autres. Sentir et ressentir la vie parcourir le corps des animaux et le tronc des arbres. C'est tout simplement ma-gi-que ! Je ne peux pas me résoudre à arrêter, ce serait comme mourir d'asphyxie ! Tu ne peux pas m'en empêcher !

    - Bien fils, mais fait attention  à toi. S'il te plaît.

    - Ne t'inquiète pas, tout vas bien se passer. Je t'appelle à la sortie des cours, je dois y aller.

    - Bien, à tout à l'heure fils.

    Et il raccrocha. Stiles releva les yeux et vit les Cullen -et Jacob- le fixer. Il remarqua aussi le léger reniflement de Jacob et ses yeux qui flashèrent un instant. Il soupira.

    - Et encore un loup, c'est pas possible ça ! Je peux pas avoir une année normale pour une fois. Grommela-t-il en sortant de sa jeep, et reprit, plus fort, une fois face à Jacob. Je ne suis pas un loup, j'en ai juste l'odeur, avant j'étais dans une meute mais plus maintenant. Je ne suis pas venu déclencher une guerre de territoires ou autres, ne t'inquiète pas. Ma... Enfin, mon ancienne meute ne risque pas de venir me chercher, et encore moins ici. De toute façon ils s'en foutent de moi. Fini-t-il, sa tristesse se devinant dans sa voix.

    Jacob le regarda avec de grand yeux, extrêmement surpris par le fait qu'il ait put deviner sa nature en un coup d’œil et le fait qu'il faisait parti d'une meute le laissait bouche-bée.

    - Ouais je sais je sais, comment une meute n'a-t-elle put ne serait-ce qu'envisager de laisser un misérable humain entrer dans le groupe. Bah figure toi que de toute façon ils ont réalisés que c'est mieux de rester entre canidés que de s'encombrer d'un boulet d'humain. Dit il d'une voix amère, montrant toute la rancœur qu'il avait à leur égard.

    - Non... Je... Ce-C'est pas pour ça que... Que je suis surpris... Bredouilla-t-il. C'est le fait que tu ais sut qui j'étais alors que j'ai rien fait d'inhabituel et que c'est la première fois que l'on se voit.

    - Oh... Ça ? Le fait de trop traîner avec des loups m'a fait apprendre à les reconnaître. Vous avez un tic quand vous rencontrez quelqu'un de nouveau, vous le regardez, reniflé un coup l'air et si il sent comme vous, vos yeux flashent. D'ailleurs, je suis heureux de savoir que tu as déjà fait couler le sang d'une personne innocente. Très rassurant votre truc... Marmonna-t-il en regardant son portable. Bon, enchanté de t'avoir connu et t'avoir rassuré sur ton territoire, maintenant tu m’oublies, je t'oublie et je vais aller en cours. Au plaisir de ne plus te revoir.

    Et il entra dans le lycée sous les yeux ébahis de Jacob et des Cullen. Jacob, encore légèrement sonné, dit au revoir au Cullen et parti avertir Sam et les autres Quilleutes de ne pas l'attaquer s'ils le croisaient dans la forêt. 

    Stiles sortait du secrétariat avec un emploi du temps dans la main quand son téléphone sonna, il jeta un coup d’œil à la personne qui l'appelait et se figea. Son cœur rata un battement avant de repartir dans une course folle, il dut se faire violence et murmurer une dizaine de fois : le Soleil, la Lune, la Vérité. Avant de pouvoir de nouveau bouger. Quand il eu repris ses fonctions motrices, il se rendit compte que sa petite crise s'était fait remarquée par la famille accompagnant le loup. Ils les trouvait déjà louche mais il savait que sa crise passait quand des humains le regardait, il en déduit donc que cette étrange famille au teint blanc cadavre et aux yeux ors était -il en mettrait sa main à couper- des êtres surnaturels. Il faudrait mieux les éviter. Il marcha jusqu'à sa classe et eu la mauvaise surprise de voir que la famille surnaturelle était elle aussi présente.

    - Génial, pour une année "normale" ça commence mal. Murmura-t-il en allant s'asseoir. Je rencontre un autre loup, et une famille surnaturelle, qui le connaissent, sont également dans ma classe. Super ! Dit il en serrant les dents.

    Les Cullen le fixèrent avec effarement, comment pouvait il savoir qu'ils étaient surnaturels ? C'était la première fois qu'ils se voyaient !

    - C'est comme pour Jacob ! Il a deviné qui il était en un regard, ce mec est effrayant ! Dit Renesmée.

    Les autres opinèrent du chef et ils se contentèrent de le regarder bizarrement le reste du cour. Mais Stiles ne les regardait même plus, il était plongé dans ses pensées.

    N'importe qui le regardant ne pouvait se douter qu'en plus d'être dans ses pensées, il était extrêmement attentif au cour qui se déroulait devant lui. Alors, quand le professeur l'interrogea, tout le monde -y compris le professeur- s'attendirent à ce qu'il réponde à côté de la plaque, ou qu'il ne savait pas. Donc le fait que Stiles réponde la bonne réponse, complexe et détaillée, surpris tout le monde. Et il avait sorti ça tout à fait naturellement comme si on lui demandait le temps qu'il faisait.

    Il remarqua que sa réponse avait surpris les gens que quand -quelques secondes plus tard- la cloche sonna, et qu'il voulu se lever. Avoir tous les yeux braqués sur moi dès le premier jour, n'est pas vraiment le définition de la discrétion, je dois faire plus attention quand les gens me voient perdu dans mes pensées, il faut que je réponde à côté de la plaque. Et c'est sur ce conseil qu'il se rendit à son cour suivant, celui de S.V.T. Le cour portait sur la façon de vivre des loups. Le professeur avait fait venir un expert exprès pour en parler, histoire de marquer le début de cette nouvelle année. Cette fois, tous voyaient Stiles intéressé, mais ne participant pas. Quand le professeur l'interrogea, il partit dans un discours sur la façon dont se gère une meute et même le professeur en appris à ce sujet.

    Les Cullen le regardaient de plus en plus surpris, ce mec en savait plus sur les loups que le spécialiste avec qui il débattait depuis une demie heure sur la position défensive d'un loup lors d'une attaque d'un prédateur plus fort. Stiles affirmait qu'ils levaient les oreilles et la queue en signe de défi, et le spécialiste soutenaient qu'ils baissaient les oreilles et la queue en signe de soumission.

    - Un loup ne se soumet pas, même si il est sur de perdre ! Cria Stiles, qui commençait à perdre patience.

    - L'instinct de conservation prends le dessus et ils se soumettant en espérant ne pas y passer ! Lui répondit l'expert, lui aussi à bout.

    - N'importe quoi ! Ils se battent jusqu'au bout pour protéger leur territoires et les membres les plus faibles de la meute !

    - Ils abandonnent les membres les plus faibles et fuient avec ceux qui sont sur de passer l'hiver !

    - Ils ne sont pas lâches ! Ils restent et combattent jusqu'à le victoire ! Ils ne laisseraient jamais un blessé derrière eux ! Hurla Stiles, de la tristesse et de la rage contenu, faisant vibrer sa voix.

    Visiblement énervé, il quitta le lycée et, laissant sa jeep sur le parking, partit courir dans les bois. Arrivé au milieu de la forêt, il s'écroula à genoux et hurla. Toute sa peine, sa colère, sa rancœur, sa tristesse et sa rage s'entendaient dans son cri. Il s'affaissa, mais une masse chaude et douce vint se coller à lui. Interloqué, Stiles tourna la tête pour voir un énorme loup brun se blottir contre lui, comme une tentative de réconfort. Il regarda autour de lui, et vit d'autres loups, tous plus beau les uns que les autres, venir vers lui pour le réconforter. Surpris et ému de l'attention des loups, il fondit en larmes en se blottissant dans la fourrure du loup brun à ses côtés.

    Fin du chapitre 1 : Nouveau Moi, de Nouveau Loup.


  • Commentaires

    1
    Lovely
    Jeudi 26 Juillet à 00:00
    Pas mal
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :